mercredi 4 février 2015

Vive le ski !

L'hiver est bel et bien là, et mes pratiques sportives favorites et habituelles se trouvent donc au ralenti. Mais puisque la neige est au rendez-vous, autant en profiter ! Tout a commencé en début de semaine dernière, avec une petite sortie dans les champs derrière chez moi, en début de soirée. A la frontale, et ce n'est pas désagréable, j'ai parcouru pendant 50 min et à 3 reprises un petit circuit tout plat, dans des traces que je m'étais faites. Avec de vieux skis datant de Mathusalem, et sur un enneigement plus que limite, je me suis gentiment aéré avant la traditionnelle partie de volley du lundi avec les amis.

Hélas, il a replu entre temps, et les flocons retombés les jours suivants ne s'avérèrent pas suffisants pour réitérer l'expérience immédiatement, au grand dam de mes élèves d'ailleurs, qui piaffaient d'impatience !
Impeccable, ma Petzl !
Samedi matin, à la faveur d'une météo propice et de chutes de neige conséquentes au-dessus de 700m, c'était l'occasion rêvée d'aller dévaler les pentes de la Mauselaine à Gérardmer avec ma progéniture.
Sevré de neige (mais pas de vélo !) l'hiver dernier, j'ai retrouvé très vite mes sensations. Il faut dire que skier dans de telles conditions est tout simplement génial. Neige fraîche et abondante (ça change de la neige à canons), affluence minimale, vent insignifiant (sauf en haut des pistes, mais rien de gênant), température quasi idéale (-3°C), ne manquait qu'un rayon de soleil pour que la matinée soit parfaite. Il a bien pointé un moment le bout de sa photosphère, mais la matinée s'est terminée dans une belle averse de neige, moment choisi par les gestionnaires pour actionner les canons. S'il y a bien un truc qui m'agace, c'est qu'on leur fasse cracher leur givre quand la station est ouverte. En période de pénurie d'or blanc, passe encore, mais là, on ne pourrait pas attendre la nuit ???
Nous commençâmes donc la matinée à la Mauselaine, dont les pistes sont visibles par endroit depuis Gérardmer même, ou, mieux encore, depuis le coteau des Xettes, situé sur l'adret juste en face :

Téléski de la Mauselaine.
Piste rouge du Tétras.
Le Grand Haut.
Clara dans le Tétras.
Puis, comme c'est souvent le cas, nous nous dirigeâmes vers la Chaume Francis, là où la queue est souvent moins importante, dans la partie un peu plus sauvage du domaine :
Téléski de la Chaume Francis.

Téléski de la Chaume Francis : préférez celui de droite, beaucoup plus rapide !

Vue sur Grouvelin, point culminant, dans la brouillasse.

Le chamois dans le Chamois (piste rouge).

Le Lièvre (piste bleue).

Pas de jeu de mot dans le Sanglier (piste rouge) !

Le mur du Chevreuil (piste noire).

Belle équipe !


Au sommet de Grouvelin, départ de l'Aigle (piste rouge).
La mi-journée approchant, nous retournâmes vers la Mauselaine, pour un rassemblement au parking.

On corse un peu la difficulté !

Toujours le Cerf ...

... et son mur final : j'adore !


Le retour vers un repas roboratif bien mérité se fit dans des conditions un peu délicates, notamment à hauteur de Martimpré :
Au final, excellentes sensations après 2 ans d'abstinence, et un plaisir toujours renouvelé de slalomer dans la poudreuse. 

Dimanche, la perspective d'aller pédaler un peu tombe très vite à l'eau, ou plutôt à la neige. Il est tombé 10 bons cm dans la nuit et la matinée en verra retomber presque autant !
Alors puisque j'ai la chance, que dis-je, le privilège, d'habiter à la campagne, direction le grand espace pour une séance de ski de fond "à l'ancienne" aux alentours. 1h25 en mode foncier pour 10 km et un grand bol d'air.
Environs de Thiriville.

Environs de Thiriville.

Environs de Thiriville.

Les meilleurs !
Hier mardi enfin, RDV était donné avec 2 copains pour une séance découverte de skating, à Lispach. Tandis qu'Eric le pratique depuis quelques années en autodidacte, Florian est, lui, THE spécialiste. Il me prêtera pour l'occasion son matériel, merci à lui, et nous prodiguera tout au long de l'après-midi de précieux conseils, pas toujours évidents à mettre en pratique !
Quant à moi, c'était la découverte totale. Comme tout skieur qui se respecte, j'ai bien vaguement esquissé quelques pas de patineurs avec mes "alpins" ou des "fond" de location, mais rien de plus. Je pars donc avec comme seul atout une bonne condition physique, dont je ne sais si elle sera suffisante pour avancer à l'allure de mes copains.
En guise de baptême, Florian, nous aura réservé un parcours qui développera au final 536 m D+ pour 20 km, et qui me laissera l'impression finale de n'avoir fait que monter, ou presque ! Une petite vengeance pour lui qui avait un peu souffert lors d'une petite balade en vélo en septembre dernier ... De bonne guerre, chacun sa spécialité ! 
Contrairement à la course à pieds, j'ai eu l'impression que c'était un peu les mêmes groupes musculaires qu'en vélo qui étaient sollicités. Par contre, les membres supérieurs sont mis à contribution de manière inhabituelle pour un cycliste, et font bien mal au bout d'un moment ! Incontestablement, cette discipline est vraiment complète et très exigeante au niveau cardio, surtout si comme pour moi, la technique laisse à désirer ...
Mais comment ne pas y prendre goût, dans des conditions aussi magiques que celles d'hier ? Jugez plutôt !
Eric, au départ à Lispach.

1ère des innombrables montées du jour !!!

Sapins à perte de vue.

On retourne dans la forêt.

Vue sur la vallée du Chajoux.

Manteau blanc pour tous les arbres.

Allez, pousse !

Les crêtes sont dans les nuages.

Vallée de la Bresse. En face, le Brabant.

Connexion avec les pistes de Gérardmer.
Les 3 font la paire !

Pause à la ... pfff ... 47ème côte (au moins !)

Comme un parasol replié géant !

No comment !

Florian dans une clairière.

Nature figée ...

Y'a du boulot ! Mais je m'éclate !

Ahhh ... une descente !

Vallée du Chajoux bis, au retour.

La Ténine.

Lac de Lispach.

Le parcours.
A Corcieux, on bénéficie aussi de la semaine du blanc, de quoi pratiquer plus modestement, certes, mais à la plus grande joie, enfin, des élèves de notre école !




5 commentaires:

  1. Eh ben !! ça ne va pas si mal que ça le skating
    Un autre truc m'a bien plu, c'est la sortie avec les vieux skis autour de chez toi dès qu'il neige ... j'ai fait ça aussi toutes les fois où il a neigé assez à Valence ! J'ai même fait le centre ville à skis de fond (jouissif ! mais il faut se lever tôt et faire très vite avant l'infâme bouillasse). Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Heureusement que tu n'es pas au top techniquement car tu m'as impressionné physiquement. Pas moyen de te faire "exploser" malgré la difficulté du parcours. Belle première...qui en appelle d'autres. Eric

    RépondreSupprimer
  3. Belle neige (pas mal le mur du chevreuil !!) et beaux paysages ... Bises. Yves

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien de faire du ski, bravo. C'est un bon sport de saison, bon pour la santé ! Pierrot

    RépondreSupprimer
  5. Les paysages sont magnifiques ! On a pu également les découvrir mercredi en ski à la Mauselaine. La neige était excellente, mais il faisait froid. Peu de monde le matin, c'était super, l'après-midi plus chargé, normal ... le mercredi. Sylvette

    RépondreSupprimer