Défi 50 ans = 50 Hohneck



NOMBRE DE PASSAGES AU SOMMET DU HOHNECK : 50

14 juillet : feu d'artifice !
Et bien voilà ! En ce 14 juillet, j'ai bouclé mon défi de belle manière et comme je l'escomptais en compagnie de mes proches et de mes amis. Un joli feu d'artifice pour conclure un challenge sympathique qui m'aura occupé durant exactement 4 mois ... Ne manquaient qu'une météo un peu plus estivale et quelques copains qui n'avaient pu être présents pour que la fête soit complète...

Il tombe quelques gouttes au moment de partir vers Gérardmer et le point de ralliement fixé au bord du lac. J'arrive un peu à la bourre et manque de rater Jérôme arrivé en voiture et sur le point de repartir. Dans la foulée, arrivent Delphine et Fabien, qui n'auraient pas voulu rater l'événement. C'est donc à 4 que nous nous dirigeons vers le col de la Schlucht pour un échauffement animé des traditionnels papotages ...
Au pied du col, Eric, en voiture, nous double en nous faisant signe, imité peu de temps après de mes parents accompagnés de ma femme et de ma fille. Fabien monte à son train, tandis que j'accompagne Delphine et Jérôme, chaudement vêtus ... Un peu trop, puisqu'au bout de quelques km, ils opèrent un arrêt déshabillage. J'en profite pour monter "à fond" et essayer de rattraper Fabien, chose faite à hauteur de la Roche du Diable où le club des supporters nous attend une 1ère fois. Le regroupement effectué, tout le monde repart en direction de la route des Crêtes où d'autres encouragements nous attendent, vers le Chitelet.
Le Chitelet.

1er passage ...

... puis un 2ème avec le restant de la troupe.

Mes admiratrices 😎
Le Hohneck est en vue ! J'attaque ma 49ème ascension avec Fabien dans ma roue et parviens au sommet en 5'23" où nous attend un comité d'accueil tip top avec mes oncle et tante J-Pierre et Jacqueline qui ont fait le court déplacement également ! Vraiment sympa !
Hohneck #49

Hohneck #49
Hohneck #49

Fabien en force !

Un p'tit remontant pour la dernière !

Bravo Delphine !

Et Jérôme, super !

Mes équipiers d'un jour parvenus eux-aussi au sommet, 👋👋👏👏💪💪, je redescends au pied de la rampe pour une ultime ascension.
J'ai envie de me faire plaisir, donc je l'attaque à bloc ! Résultat, je franchis la ligne (imaginaire) en 5'07 sous les clameurs d'une foule en délire 😎😎😮😮.
Hohneck #50

Hohneck #50

Hohneck #50



Ne reste plus qu'à immortaliser l'instant et à redescendre avant de prendre froid, car là-haut aujourd'hui, ce n'est pas vraiment l'été !




Je remercie au passage les copains qui ont participé à ce petit challenge réalisé en 13 sorties ayant nécessité 885 km, 20 270 m D+ et 40h35, sans oublier les supporters présents ce jour ou toutes celles et ceux qui m'ont encouragé.
Prochaine étape, le défi Robert Marchand !!! Mais j'ai encore le temps de m'entraîner ...
Les honneurs de la presse locale.

11 juillet : dans la brume
Il fallait être motivé pour monter au Hohneck aujourd'hui avec des conditions automnales mais une route sèche. J'effectue 3 montées histoire d'en garder 2 pour terminer en beauté avec, je l'espère, quelques copains. Malgré les bourrasques et la fraîcheur, un certain plaisir de gravir cette route que je commence à connaître par cœur ! Pour varier les plaisirs, je rentre en passant par Le Beillard - Liézey - Granges. L'heure du bouquet final approche !


3 juillet : dernière ligne droite
Les vacances approchent et l'envie d'en finir aussi me motivent pour faire un grand pas dans ce défi. Un A/R retour sans fioritures et 5 montées supplémentaires au compteur. A noter le gravillonnage massif entre la Schlucht et le Chitelet. Le massacre ! Alors qu'un beau et récent bitume recouvrait le secteur, c'est désormais un goudronnage granuleux qui nous attend. Temporairement presque impraticable pour les 2 roues, certes, mais déjà constellé de "galettes" qui se sont décollées, sans compter les zones qui, sous la chaleur estivale, vont voir fondre le macadam et envoyer les gravillons sur les bas-côtés ... Alors oui, cette route de montagne a besoin d'accroche en hiver, mais si elle ne résiste pas à l'été ...
Bref, n'étant pas ingénieur aux "Ponts & Chaussées", je me contenterai de constater que mon "défi" touche à sa fin !


 
14 juin : 40ème rugissant ! 
Super, 2 copains viennent se joindre à moi et contribuer à mon challenge ! Je retrouve Florian et son nouveau vélo (à peine rôdé 😉) au col du Plafond puis nous montons vers l'objectif du jour en sachant qu'on va récupérer Eric, qui lui est parti du Saut des Cuves après une approche en voiture. Je constate que la motivation et l'assiduité paient pour Florian qui monte la Schlucht "fingers in the noise", chose qui lui eût été impossible il y a ne serait-ce qu'1 an. Peu avant la Roche du Diable, on rattrape Eric en plein effort, mais qui mettra un point d'honneur à atteindre le sommet fixé malgré le déficit d'entraînement à son actif : bravo et merci, Lapin 😉 !
Il continue à son rythme et nous au nôtre, on sait où se retrouver ! 1ère montée avec Florian sans souci, puis on redescend chercher Eric pour la suivante en équipe. Mais on le croise peu avant le pied, donc je monte au taquet pour le rejoindre et l'accompagner pour SA montée, ma 2nde. 
Florian redescend avec moi pour sa 3ème ascension 👌👋👋👍💪, puis les copains s'en vont faire le plein des bidons vers le Kastelberg. L'occasion pour moi d'en enchaîner 3 supplémentaires, histoire d'atteindre le cap des 40. Une après-midi conviviale et rondement menée !
Tiens, je connais ce vélo !...

Eric en plein effort !



Florian, et de 2 !

Super, Eric !

Bibi qui mouline !
Merci les amis !



7 juin : sortie avortée !
Motivé malgré la météo pour faire avancer le compteur, je vais être contrarié par un incident que je n'avais jamais rencontré. Nanti d'une casquette et de petits gants pour résister au climat plus que frisquet (8°C au compteur, sans compter le vent ...), j'attaque la 1ère ascension du jour tambour battant puis enchaîne une 2nde sans me soucier du vent contrariant. Mais c'est à la 1ère épingle de la 3ème montée que se produit l'incident : sur une relance en danseuse, 'j'entends un "bling" suivi d'un frottement qui ne trompent pas:! rayon cassé 😡 Vus mon poids et ma puissance démesurée, et qui plus est sur une roue neuve, c'est plutôt inexplicable ! Bon, même en écartant les patins de frein au maximum, ça frotte encore, et je ne me vois pas redescendre la Schlucht avec une roue à ce point gondolée ... J'appelle donc mon taxi perso, et malgré sa célérité, c'est un cycliste un peu congelé et tremblotant que mon épouse rapatrie pour une douche salvatrice. +2 quand même !




31 mai : le record avec Matthieu !
Impensable de ne pas associer mon fidèle ami à mon défi, lui le "climber" né ... Un peu en mode reconstruction après ma belle déconvenue aux Marcaires dimanche denier, avec des cuisses et un mental qui ont pris cher, nous partons par la route des Américains, voie d'accès un peu plus musclée à la route des Crêtes. Une montée correcte et des sensations plutôt correctes, je suis agréablement surpris ... Matthieu me motive alors pour tenter mon record 😲Allez soyons fous ! On attaque avec un peu d'élan, puis je fixe sa roue en tâchant de ne pas la lâcher, ou le plus tard possible. Matthieu maintient un rythme d'enfer mais je m'arrache avec le palpitant au max ... C'est dans la portion finale >9% que je lâche prise. je maintiens mon effort alors que Matt s'envole. Résultat : 5'02" au parking, et +/-30s de moins pour mon ami. Super !!! Bon, les 3 suivantes se feront sur un rythme plus relax !
Merci Matthieu ! 👍


17 mai : l'Amérique !
Pour varier les plaisirs, je monte ce jour par la route des Américains, pas forcément une sinécure ! Mais bon, YAPAC' la Schlucht dans la vie 😋.
Conformément à mes prévisions, j'ai juste le temps d'enchaîner 4 ascensions avant de redescendre au domicile pour d'autres activités "famille". Pas de bol, c'est en repartant que je croise Florian venu s'aérer les bronches ! Je remonte temporairement avec lui avant de le quitter, timing oblige : ce sera pour une autre fois !





13 mai : 2 Hohneck en dessert !
Sortie musclée aujourd'hui en prévision des objectifs à venir ... Déjà rassasié après une boucle classique Schlucht - Petit Ballon - Platzer pas vraiment anodine, j'ai néanmoins fait le gourmand en passant au pied de MA montée de l'année, avec une double ration de dessert ! A lire ici.

 
10 mai : puissance 10 !
Après 1 mois bien pourri, il fallait mettre à profit la fenêtre météo du jour. Excellentes sensations dans la Schlucht et dans les 7 premières ascensions, avec la socquette légère comme on dit ! J'ai un peu pioché sur la fin, j'aurais peut-être dû prendre une barre et de la boisson énergétique ... Pas grave ! Pas contre j'ai fait une fausse manip sur mon Garmin : au lieu d'appuyer sur la touche "circuit" pour comptabiliser le nombre d'ascensions et pouvoir comparer les temps de chacune d'elles, j'ai appuyé sur "pause" : chrono arrêté ! Il m'a fallu 3 montées et 4 descentes pour m'en apercevoir ... Grrrrrr 😡😡😡 ! Bon, si des tatillons lèvent le doigt, j'en ferai 53 !!! 😎😎
On voit bien l'erreur sur ces captures, avec un tout droit impossible même en VTT !!!

Grâce à une petit tour de passe passe informatique, je rétablis la réalité :
Bilan de l'aprèm : 84,1 km, 2006 m D+, en 3h31. Et hop,le compteur a bien tourné !
Super luminosité aujourd'hui !

10 avril : en duo avec Frédéric
Mon cousin Frédéric de retour au pays pour le WE, on en profite pour une petite virée ensemble au Hohneck. Lui qui tenait particulièrement à participer à mon défi, c'est désormais chose faite avec 2 ascensions à son actif ! Par contre, il est rentré "fanny" de munster, la ferme auberge où il voulait s'achalander étant fermée. Zut 😊😊 ! De mon côté, j'en profite pour "scorer" un peu, avec 4 montées assez venteuses, et des cuisses encore bien douloureuses de leurs prestations du WE. L'arrivée de la 4ème ascension en vidéo, merci cousin ! 👍👍👍



Merci Frédéric de m'avoir accompagné !


5 avril : la der sur le "Roubaix"
L'heure de la retraite a sonné pour mon brave destrier. Après 9 ans de bons et loyaux services, il va tout de même continuer sa carrière entre d'autres cuisses qui continueront à lui faire prendre l'air ! Quoi de mieux pour nous quitter qu'un baroud d'honneur au sommet : 3 Hohneck pour 1 au revoir, c'est un beau clap de fin ! La suite de mes pérégrinations se fera sur une plus fougueuse et toute nouvelle monture que j'ai hâte d'enfourcher !
Passées ces considérations sentimentales, le timing était serré cet après-midi, m'imposant un A/R sans fioritures, et la météo moins clémente que supposée : 15°C sur le plancher des vaches, mais un frisquet 5°C tout là-haut, agrémenté de la petite bise qui va bien ! Brrr ...




31 mars : la route est dégagée !
Entre réunions et animations pédagogiques, impossible de profiter de la semaine très printanière sur le vélo, d'autant que mercredi était consacré à un RDV chez Marc Rétali (5 mois d'attente), podologue réputé qui m'a repositionné sur le vélo et dans mes chaussures de running. J'espère, car c'était le but, que mes lombaires apprécieront ! Je profite ce vendredi soir pour combler ce petit manque pour prendre de la hauteur et ajouter 4 passages au Hohneck, le tout en cuissard court, 1ère de l'année. Nickel !



15 mars 2017 : 1ère !
Impatient de démarrer mon défi, j'ai envie ce mercredi de pointer le bout de mes roues au pied du Hohneck qui a bien reverdi d'après la webcam que je scrute quotidiennement. Pas de souci pour m'y rendre, via le Valtin pour changer, mais les choses vont s'avérer un peu plus folklo pour monter au sommet !
Passé le 1er gros bourrelet de neige, une bande de macadam où l'eau ruisselle permet d'atteindre la 1ère épingle, où il me faut porter le vélo dans la neige pour continuer ma progression ! Il en sera de même à chaque épingle ou presque ... Bon, pour ceux qui me connaissent, je n'aime pas trop les refus d'obstacles, je m'obstine donc jusqu'au sommet pour débloquer le compteur !
Vu la galère pour monter (et descendre d'ailleurs !) je me contenterai d'un seul passage aujourd'hui, en attendant le passage d'une turbine. L'essentiel est assuré : le défi est lancé, et en tout cas, je me suis bien marré !
Le pied du Hohneck : ça va être chaud !

1ère épingle : jusque là ça passe ...

Option porté de vélo !

Corniches.

C'est limite ...

... mais ça passe quand même.

Et d'1 !

28 commentaires:

  1. Après le run and bike, une nouvelle discipline : le ski and bike !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Mais sans les skis ! C'était plutôt cyclo-cross ! hihi

      Supprimer
  2. Bravo d'autant que la météo pluvio-venteuse n'était pas à la hauteur de ce final. Maintenant que c'est fait, tu peux partir en vacances l'esprit léger!
    Bonnes vacances. Aline

    RépondreSupprimer
  3. Bon ben félicitations ! A bientôt pour le défi Robert Marchand 103 Honneck. Philippe

    RépondreSupprimer
  4. Toujours la Classe et la forme mon Jacky !!! Joce

    RépondreSupprimer
  5. Moi ça sera 50 planches. Un parquet en quelque sorte :) Maëlig

    RépondreSupprimer
  6. Félicitations !! Tu vois tout dans le mental..! Encore Bravo... Gros Bisous Valérie

    RépondreSupprimer
  7. Beau challenge ! Arnaud Valentin

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  9. Félicitations Lionel ! Nora

    RépondreSupprimer
  10. Bravo Lionel !!! Sophie Rohrer

    RépondreSupprimer
  11. Respect Lionel la pleine forme ������������
    Denis

    RépondreSupprimer
  12. Bravo ah les cinquantenaires toujours la pêche
    Bruno E.

    RépondreSupprimer
  13. C'est beau ! Très beau ! Imagine dans un 1/2 siècle !
    Dominique Gilet

    RépondreSupprimer
  14. Bravo Lionel, on se joint à tes admirateurs !
    A 70 ans, il faudra en faire 70, et tu verras, ce sera un peu plus dur...
    Bises à la famille
    J-Pol

    RépondreSupprimer
  15. Félicitations pour ce nouvel exploit
    J'aurais bien aimé t'escorter moi aussi à vélo pour ce final, tant pis, ce sera pour les soixantes ans...
    Bonnes vacances sur 2 et 4 roues
    Gé²

    RépondreSupprimer
  16. Un véritable champion, mon cousin !
    Hélène

    RépondreSupprimer
  17. Félicitations Lionel !
    Philippe De Roeck

    RépondreSupprimer
  18. Super défi ! Bravo Lionel !
    Clément

    RépondreSupprimer
  19. Bravo Lionel voilà un engagement qui est tenu !
    J-Pierre Caël

    RépondreSupprimer
  20. Félicitations Lionel !
    Francine Grah

    RépondreSupprimer
  21. Bravo Lionel ! Pas étonnant que tu saches donner du courage et de l'enthousiasme aux enfants ! ��
    Annick Blaise

    RépondreSupprimer
  22. Bravo à toi Lionel ! Pourquoi un jour une étape du tour comme Matt ?
    Marceau

    RépondreSupprimer
  23. Salut Lionel,
    Et c'est quoi ce maillot qui ressemble à celui de l'équipe "Sunweb"?
    Tu es plutôt profil "Barguil" ou profil "Matthews"?
    Ou bien alors profil toute épreuve "Tom Dumoulin"?
    En tous cas, chapeau pour ce défi!
    Les voix en provenance de Nomeny m'ont indiqué qu'il était question d'un prochain défi "Ventoux" ...
    A bientôt
    Yves

    RépondreSupprimer
  24. C'était un grand plaisir de t'accompagner sur les dernières marches de ton Everest annuel ! Quel projet pour 2018 ?
    Jérôme

    RépondreSupprimer
  25. SUPERBE ARTICLE DANS LE JOURNAL DE CE MATIN !
    bisous à vous et bonnes vacances !
    Isa et Fred

    RépondreSupprimer